Aravis - N°139 - Avril/Mai 2020

Élections municipales : finalisation en juin

Pour les quatre communes qui concernent notre journal, les conseils municipaux ont été élus dès le premier tour : pour les électeurs de trois communes il n’y avait qu’une seule liste en présence ; seule La Clusaz s’est distinguée avec deux listes.

Dans la situation si particulière dans laquelle se sont déroulées ces élections, le gouvernement a décidé de valider les résultats du premier tour et de reporter au 21 juin le second tour des élections municipales.

Dans un deuxième temps, les nouveaux élus devaient se réunir en conseil municipal entre le 20 et le 22 mars afin d’élire le maire et les adjoints et de voter la charte des élus. Selon les prérogatives nationales ce premier conseil ne devait concerner que ces points et se dérouler à huis clos ; le préfet de Haute-Savoie avait également demandé, dans la mesure du possible, de retransmettre ces réunions publiques en direct via internet afin qu’un maximum de citoyens puissent en prendre connaissance. 

Suite aux différents messages d’alerte, le 17 mars le Premier ministre a fait machine arrière. Et devant le Sénat le 19 mars Edouard Philippe a annoncé que les réunions d’installation des conseils municipaux n’auraient pas lieu avant juin. En conséquence, le mandat des équipes en place avant le premier tour est prolongé au moins jusqu’au 15 mai.

Concernant les résultats, la première remarque montre que, comme partout en France, l’abstention reste majoritaire dans les Aravis. D’abord par l’intervention du Premier ministre la veille du scrutin, incitant les gens à ne pas sortir. Ensuite, selon les enjeux locaux. Avec une seule liste dans trois communes, celle-ci était assurée de remporter le scrutin quel que soit le nombre de votants. La seule inconnue restait les bulletins blancs et nuls qui peuvent démontrer un mécontentement des électeurs.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
Nous avons reçu un courrier de M. Jean-Claude Rolland, propriétaire d’une résidence secondaire au Grand-Bornand, sur la suppression de la gratuité du forfait ski pour les seniors ; courrier d’abord envoyé au président de la SAEM des remontées mécaniques du Grand-Bornand en date du 13 janvier. M. Rolland souligne qu’il en fait plus un problème de principe que financier et pense qu’il n’est pas le seul à être choqué par cette mesure mesquine.

Boutique
6.50 € N°143
Décembre/Janvier 2020

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous