La Clusaz - N°129 - Août-Septembre 2018

Fréquentation touristique plus que satisfaisante

La saison hivernale a été particulièrement bien enneigée et la saison a fait le plein, sauf les week-ends où le soleil s’est fait plutôt rare. 

La capacité des lits touristiques est en augmentation à La Clusaz. De l’ordre de + 1,5 % passant de 24 653 lits touristiques en 2017 à 25 015 cette année. Les lits professionnels sont 8 776 cet hiver (8 640 en 2017). Des chiffres contrastés puisque les agences immobilières perdent des lits (207) alors que les résidences de tourisme en gagnent 350, ce qui correspond aux nouvelles constructions. «La tendance de cet hiver chez les hébergeurs professionnels est, sans surprise, très bonne, note Alexis Bongard, directeur de l’office de tourisme. Mais en même temps l’hiver précédent avait été très difficile car très peu enneigé. De plus, les années d’avant n’avaient pas été bonnes non plus.»

Ainsi la fréquentation des lits touristiques professionnels de cet hiver se situe à «la normalité. Elle est à peu près similaire à la saison d’il y a quatre ans avec un enneigement que je qualifierais de normal.» Ce taux de fréquentation des lits professionnels est ainsi à + 18,8 % par rapport à la saison hivernale 2016/2017. Cette dernière avait été particulièrement mauvaise. 

«Si nous avons eu une neige abondante, il n’y a eu que peu de week-ends ensoleillés alors que les remontées mécaniques travaillent à 50 % avec la clientèle de proximité.»

Toutes les périodes sont en augmentation de fréquentation pour un total de 94 596 séjours professionnels : la période de Noël et Nouvel An est à + 74 %, janvier à + 18,7 %, les vacances d’hiver à + 7,2 %, mars à + 14 % et les vacances de printemps sont en stabilité.

De son côté la Satelc, société d’exploitation du domaine skiable, voit son chiffre d’affaires progresser de 30 %.

Les professionnels les moins bien nantis sont les centres de vacances et campings qui perdent 9,2 % de fréquentation et les hôtels 3 étoiles (- 15 %), alors que les résidences de tourisme sont à + 91,5 % (avec ouverture d’Odalys), les agences immobilières + 6,3 %.

La Clusaz booste également la venue de clientèles étrangères de + 18 %. «Cela fait neuf ans que nous travaillons notre promotion à l’international», indique le directeur tout en précisant : «Il faut comparer ce qui est comparable. Ce n’est pas une saison exceptionnelle mais c’est une bonne saison. Par exemple pour les restaurants d’altitude la saison a été mauvaise mais très bonne pour les moniteurs de ski.»

Une bonne saison d’autant que La Clusaz n’avait pas de locomotive promotionnelle dans l’événementiel comme la coupe du monde de ski de fond et elle a dû annuler les deux soirées full moon.

Un été prometteur

Alexis Bongard le constate, la montagne «redevient une destination estivale. La concurrence a été terrible avec la destination mer mais la montagne correspond aujourd’hui à une tendance de fond avec l’esprit de déconnexion, de ressourcement. Si le mercure monte en plaine les gens auront tendance à monter.» A La Clusaz si juillet reste difficile à vendre, août doit faire le plein et la première quinzaine de septembre est en développement. «La tendance des réservations est à + 6,3 % début juillet. Les résidences de tourisme devraient terminer à 100 % de remplissage.» Cet été des événements comme l’étape du Tour de France Annecy-Le Grand-Bornand augmenteront les séjours.

«Nous devons être confiants, on peut faire un bel été. La destination montagne revient en force avec des tendances basées sur de vraies valeurs et des besoins. De plus, les prix sont réellement compétitifs : en été la montagne n’est pas chère.»

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 



Boutique

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous