Livres - N°135 - Août/Septembre 2019

Livres

Spécial zygomatiques

Tout le monde avait ri avec Le port de la Mer de Glace. Puis Dominique Potard avait commis, dans la même veine, Trois coqs sur la banquise. Avec humour l’auteur désacralise l’univers des alpinistes.

Il revient, pour le tome 3, avec Le Retour de Clint Eastwood pour une course-poursuite d’anthologie.

Echappé du port de la Mer de Glace à Val-Misère, le funambulesque Clint Eastwood a été aperçu pour la dernière fois par un guide et ses clients alors qu’il s’engageait, en rappel et en costume de bain, dans le moulin de la Mer de Glace, puits terrifiant creusé par les eaux de fonte à la surface du célèbre glacier.

Pour l’occasion ils s’entichent d’un redoutable athlète de zinc, Séraphin, spéléologue dans sa lointaine jeunesse, et qui va s’avérer plus prompt à descendre les goulots vinasseux que les goulets verglacés.

Le retour de Clint Eastwood de Dominique Potard, éditions Guérin, 15 € 

 

Récit glacé

Adam est un des ténors de la nouvelle génération d’himalayistes polonais. Son livre raconte son apprentissage dans les Tatras, ses premières expéditions à plus de 7 000 alors qu’il n’avait que 17 ans, et sa découverte de l’alpinisme hivernal dans le Karakoram, les montagnes du nord du Pakistan. Une plongée impressionnante dans l’univers brutal de la haute altitude en hiver, où l’erreur ne pardonne pas. Un récit glacé et glaçant qui s’achève par une extraordinaire course contre la montre pour secourir Elisabeth Revol au Nanga Parbat en 2018. L’image du titre est bien réelle : par les températures polaires, les larmes gèlent et collent aux cils. Garder les yeux ouverts est un combat.

Le gel ne me fermera pas les yeux d’Adam Bielecki, éditions Paulsen, 25 €

 

Recueil posthume

Homme de plume autant qu’alpiniste, Roger Frison-Roche a traversé son siècle, parcouru le monde, et toujours choisi de rester fidèle à Chamonix où il s’est installé dès 1923. Convoquer le Mont-Blanc pour rendre hommage à cet homme audacieux et humaniste n’a rien de fantaisiste. Grâce à une sélection minutieuse de ses écrits, le lecteur devient le témoin de la rencontre privilégiée entre le grand reporter et l’univers montagnard.

Reportages, portraits et témoignages offrent le récit d’une époque… et de ce qu’il fut, lui, en tant qu’observateur généreux et passeur d’un monde dominé par les passions.

Cet ouvrage rassemble une sélection d’écrits illustrés réalisés par Catherine Cuenot ; un recueil fidèle à l’homme, à l’alpiniste et à l’écrivain à l’occasion du vingtième anniversaire de sa mort.

Laissez-moi vous raconter le Mont-Blanc de Roger Frison-Roche, éditions Guérin, 29 €

 

Forme

Saviez-vous qu’il existe de nombreuses similitudes entre le yoga et l’escalade ? En les combinant, ces deux disciplines deviennent complémentaires et c’est pourquoi certains grimpeurs ont depuis longtemps intégré le yoga dans leur routine. Ils en ont compris les nombreux bienfaits : meilleure résistance et gestion de l’énergie, conception plus fine des différents groupes musculaires et de leur fonction, développement d’une musculature liée à une mobilité optimale.

A travers ce guide illustré, l’autrice partage son savoir-faire d’instructrice de yoga et d’ex-grimpeuse de haut niveau. La première partie présente une sélection de postures propres aux avant-bras, poignets, doigts, dos, épaules, jambes et hanches ; la seconde suggère des séquences d’enchaînements spécifiques à la pratique du bloc, de l’escalade sportive, de l’alpinisme. Tout au long de ce livre, des instructeurs de yoga, spécialistes de la santé ainsi que des guides de haute montagne, entraîneurs et grimpeurs décrivent leurs expériences personnelles et professionnelles.

Yoga et escalade de Petra Zink, éditions Glénat, 19,95 €

 

C’est bientôt 2020 !

Pour les éditeurs, l’été rime désormais avec agenda de l’année suivante. Celui de Glénat est un rendez-vous sûr quant à la qualité des photographies sélectionnées et du côté pratique pour avoir le maximum d’information sur la montagne. Pour 2020 le choix se porte sur les paysages et montagnes d’Europe. Du Spitzberg à la Crète, en passant par la Scandinavie, l’Ecosse, les Balkans et enfin les Alpes, le photographe Johan Lolos a effectué un périple de cinq mois à travers les hauts lieux du continent européen. Ses photos sont autant d’inspirations pour ceux qui, comme lui, ont envie d’explorer les multiples visages que revêt la montagne en Europe. 

Agenda 2020 A travers les montagnes d’Europe, Glénat, 9,95 €

 

Randonnée

Paradis des marcheurs, la Savoie est le plus élevé des départements français, avec une altitude moyenne de 1 500 mètres. Sa diversité biologique, géologique et climatique ainsi que les transformations séculaires dues à l’exploitation humaine sont à l’origine de territoires exceptionnels aux paysages contrastés. L’ouvrage Cols de Savoie présente 61 randonnées pédestres, réparties sur l’ensemble du territoire savoyard. Les itinéraires sont soigneusement illustrés, décrits et cartographiés. Ils sont accompagnés pour certains de renseignements géographiques et historiques. Ils sont majoritairement accessibles aux marcheurs pratiquant une activité physique régulière et s’effectuent principalement sur des sentiers balisés.

Cols de Savoie de Hugo Mansoux, éditions Gap, 24,50 €

 

Miam !

La revue L’Alpe s’intéresse au goût des montagnes. Après avoir traité des vins, des fromages, du lait ou encore des douceurs alpines, c’est au prisme de la circulation et des échanges autour des produits gourmands que la rédaction évoque ces sujets qui succulent.

Comme le souligne Olivier Cogne, directeur éditorial, «lieux de rassemblement séculaire des populations pour échanger, commercer et s’approvisionner, les foires et marchés sont aussi considérés désormais pour leur valeur patrimoniale. En témoigne la récente inscription sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de la fête des vignerons de Vevey».

Dans ce numéro il est ainsi question de cette fête des vignerons qui ne se déroule que cinq fois par siècle ; comment voyager avec un… anchois ? Ou les drôles de choses que l’on trouvait parfois sur les foires et marchés du versant italien des Alpes. Un siècle de réclames alpines met l’accent sur les eaux-de-vie et liqueurs qui ont généré une riche iconographie publicitaire. Les pages se tournent également sur le grand retour des plantes oubliées, sur le marché local qui s’ouvre au monde.

Pour ce qui est de l’actualité culturelle européenne, des articles abordent le danger de l’avalanche, bêtes à manger du foin, des portraits en pente pas toujours douce dans un portfolio.

L’Alpe 85 Foires et marchés, collectif, Glénat éditions, 18 €

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 



Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous