Le Grand-Bornand - N°152 - Juin/Juillet 2022

Des Mômes aux 30 bougies

Le festival international de spectacle jeune public, Au Bonheur des mômes, fête ses 30 ans cette année. Après deux éditions perturbées, 2022 s’annonce comme un cru exceptionnel.

Le 10 mai à la Source une première présentation de cette 30e édition a été faite par les élus et les professionnels. Comme l’a rappelé le maire, André Perrillat-Amédé, ce festival est né il y a 31 ans d’une station qui avait l’envie de s’inscrire dans la voie de la jeunesse et de la famille, et de la Compagnie de la Toupine d’Alain Benzoni. C’est ainsi que l’aventure a débuté. Pour aboutir à des rencontres internationales accueillant près de 90 000 festivaliers (45 fois la population bornandine), 87 compagnies, 111 spectacles, 350 personnes en coulisses, 280 bénévoles et 70 professionnels. Ce festival permet à 300 programmateurs de découvrir des spectacles et compagnies.

Le Vivre ensemble

Le Bonheur des mômes c’est aussi s’emparer de sujets sociétaux et de favoriser la réflexion. Comme la campagne en direction des enfants, « lâche tes écrans, viens voir du vivant ».

En août, un temps important du festival sera indéniablement le colloque et plaidoyer « Quels enfants laisserons-nous à la planète ? », a expliqué Isabelle Pochat-Cotilloux, directrice générale et administrative, pour qui l’une des questions est « le risque sanitaire des écrans sur les tout-petits ». « On parle de malnutrition culturelle des enfants », a ajouté Alain Benzoni, directeur artistique du festival.

Ces rencontres permettent des rencontres improbables, des découvertes quotidiennes, et au final d’insuffler le vivre ensemble comme une évidence. « La valeur que l’on défend c’est la tolérance », a confié Alain Benzoni. Tout en précisant que l’édition de l’album des 30 ans « sera un très grand moment et le fil conducteur de cette édition. La chanson Ensemble nous serons, a reçu le premier prix du concours national de la Ligue des droits de l’homme. »

Cette année également, le festival va durer tout l’été. Dès juillet aura lieu le vernissage d’une exposition exceptionnelle : Ils voient des vaches partout, le retour ! C’est aussi un festival qui rayonne à l’étranger avec une présence dans le Val d’Aoste.


Les temps forts

– Spectacle Aldebert, Enfantillages 4, 25 août à 21h, la Grenette

– Bab et les Chats signe l’album des 30 ans du festival. Le 21 juin tous les enfants des vallées de Thônes reprendront la chanson Ensemble nous serons lors de la Fête de la musique au Grand-Bornand, puis le 5 juillet à 18h30 à Aix-les-Bains dans le cadre Before du festival Musilac.

L’album sera en vente lors du festival et sa sortie nationale sera le 23 août.

– Les 45 ans du Théâtre de la Toupine avec l’installation inédite d’un village forain avec neuf créations de la Toupine.

– Colloque « Quels enfants laisserons-nous à la planète » le 24 août à 18h avec la psychologue Sophie Marinopoulos et Eric De Kermel, et dévoilement du plaidoyer.

– Hommage à Kaviiik : il a signé toutes les affiches du festival, Kaviiik est décédé en août dernier, un hommage lui sera rendu avec une exposition « anniversaire ».

– Ils voient des vaches partout le retour ! : en 2000 était lancé la création de 2 000 vaches par tous ceux qui se sentaient une fibre artistique et a abouti au Parcours de l’art vache. Cette année, les vaches sont de retour et de nouvelles installations, sculptures, fresques seront créées.


Côté pratique

La billetterie ouvre le 4 juillet sur Internet : aubonheurdesmomes.com

Le festival débute le 21 août au Chinaillon, pour se clôturer le 26 août

Tarifs : le pass semaine à 24 €, pass journée à 6 €, gratuit pour les moins de 4 ans et les personnes en situation de handicap ; spectacles en salle, payants et sur réservation de 4 € à 12 €.

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
Nous avons reçu un courrier de M. Jean-Claude Rolland, propriétaire d’une résidence secondaire au Grand-Bornand, sur la suppression de la gratuité du forfait ski pour les seniors ; courrier d’abord envoyé au président de la SAEM des remontées mécaniques du Grand-Bornand en date du 13 janvier. M. Rolland souligne qu’il en fait plus un problème de principe que financier et pense qu’il n’est pas le seul à être choqué par cette mesure mesquine.

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous