Sommaire du journal N°132 - Février/Mars 2019

Chers lecteurs,

Depuis l’«annexion» ou le «rattachement» – terme plus diplomatique – de la Savoie à la France, celle-ci a donné naissance aux deux départements de la Savoie et la Haute-Savoie qui ont chacun leur autonomie mais qui ont des politiques communes sur l’agriculture, la culture, l’université, le tourisme et demain peut-être sur la fusion majoritairement souhaitée par les élus sur les services d’incendie et de secours.

Hervé Gaymard, le président du Conseil départemental de la Savoie, voudrait aller plus loin et souhaite la fusion des deux départements en s’inspirant de la fusion possible des départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, soutenue par le gouvernement, pour recréer l’Alsace en un seul département. La fusion des deux Savoie pourrait, pour Hervé Gaymard, peser fortement sur la gouvernance de la très – trop – grande région Auverge-Rhône-Alpes. Mais il se voit opposer un refus catégorique de Christian Monteil, président du Conseil départemental de la Haute-Savoie et de la majorité des élus haut-savoyards qui, outre la crainte de la dilution de leurs responsabilités, soupçonnent les Savoyards de vouloir faire main basse sur la compensation financière genevoise (CFG) qui redistribue quelque 250 millions d’euros chaque année aux départements de la Haute-Savoie pour 75% 

(93 000 frontaliers) et l’Ain pour 25 % (19 000 frontaliers). Le principe de cette redistribution est de compenser le manque à gagner des communes qui subissent les charges de résidence des frontaliers sans en toucher les recettes (crèches, stades, équipements culturels et de santé, etc.).

Genève perçoit quelque 700 millions de francs suisses grâce à l’impôt à la source payé par une majorité de frontaliers et la CFG versée au deux départements représente 3,5% de la masse salariale brute des frontaliers.

Ce sont les deux départements qui sont chargés de redistribuer la manne aux communes, tout en en gardant une bonne partie pour des projets «structurants»...

La fusion n’est pas pour demain...

Claude Fouchier

Revue de web

Loisirs

Montagne

Aravis

Haute-Savoie

La Clusaz

Le Grand-Bornand

Manigod

Saint-Jean-de-Sixt

Livres

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :


Courrier des lecteurs
Nous avons reçu un courrier de Monsieur Michel Bansard résidant au Mans (72) et propriétaire d’une résidence secondaire à Saint-Jean-de-Sixt, qui fait suite à la lettre de Jean-Claude Rolland paru dans notre dernière édition.

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous