Manigod - N°95 - Décembre/Janvier 2013

Le paret fête 20 ans de championnat

 

Cette luge à un seul lugeon (le paret) et à l’assise inclinée a été remise au goût du jour il y a déjà vingt ans. Malgré la concurrence d’engins en plastique le véritable paret résiste à la modernité.

Il y a vingt ans c’est un animateur de l’office de tourisme qui a redécouvert cette luge unique en son genre (le paret) parce que fabriquée seulement dans les Aravis. Des courses ont été organisées avec un championnat pour coordonner le tout. Même s’il n’est pas question d’homologation, cette compétition est avant tout conviviale et permet de faire découvrir le paret au plus grand nombre.

Ce n’est qu’en 1999 que l’association le Paret de Manigod a vu le jour et a repris à son compte l’organisation du championnat. Mélanie Veyrat en est la présidente depuis trois ans et ne craint pas la concurrence des nouveaux engins en plastique, comme le Yooner. «Avec le paret il y a une bonne sensation de la neige. C’est une activité qui reste ludique et cela change de la luge.» Contrairement aux apparences, il faut une certaine dextérité pour manier le manche du paret et savoir négocier les virages. «Mais, avec, on peut aller très vite.» Lors du dernier kilomètre lancé organisé en fin de saison dernière, la vitesse de 87 km/h a été atteinte.

Cet objet, fabriqué il y a encore cinquante ans pour faciliter le trajet des enfants se rendant à l’école, attire aujourd’hui près de 200 personnes pour son championnat. Si elles viennent en majorité du canton de Thônes, certains accros au paret arrivent d’Annecy et même de Rumilly.

Photo Sylvie Chappaz


 

Cinq courses pour une finale

Le 20e championnat se déroulera sur 5 courses, plus une finale. Les catégories sont : jeunes, adolescents, hommes, femmes et vétérans. Les épreuves (slalom parallèle chronométré) se disputeront en nocturne et en deux manches, le vendredi à 20h, soit sur la piste du Grand Crêt, soit sur celle du Blanchot du col de Merdassier : le 28 décembre, les 11 et 25 janvier, les 8 et 22 février, finale le samedi 16 mars à 18h. Tous les participants (ils sont en général plus de 180) sont récompensés, puis les 15 premiers de chaque catégorie reçoivent un lot particulier.

A Merdassier il existe une piste permanente pour le paret, ce qui permet aussi d’organiser deux boarders (départ à 4) durant la saison. L’office de tourisme organise une initiation le mercredi après-midi avec un prêt de parets.

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
Pierre Baugey, habitant du Grand-Bornand, moniteur de ski, ancien conseiller technique et sportif de la Jeunesse et des Sports, ancien conseiller municipal.

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous