Sommaire du journal N°26 - Juin/Juillet 2001

Chers lecteurs,

Est-ce un simple phénomène de mode ? Les "parcs aventure" – des parcours en haut des arbres – se développent à toute allure. Celui de Thônes, inauguré l'an dernier, vient de rouvrir ses portes et d'autres devraient suivre dans les Aravis. On en parle, en tout cas, dans les stations où l'on essaie de créer, l'été, de nouvelles activités – comme les vias ferratas – pour lutter contre la concurrence du littoral, qui se met, lui aussi, aux "parcs aventure"... Nous avions évoqué, d'un mot, dans notre dernier numéro, le problème, a priori paradoxal, de la pénurie d'eau dans les Aravis. La pression immobilière est telle que les sources actuelles ne suffisent plus. Ajoutez à cela les habitudes prises depuis des années. Persuadés que nos réserves d'eau étaient inépuisables, nous avons consommé sans modération : la consommation domestique a été multipliée par dix en cinquante ans et, surtout, on pompe à qui mieux mieux pour de gigantesques arrosages agricoles, souvent en plein soleil ! Cette eau "agricole" rejetée dans les nappes pollue les sources, ce qui a pour effet de rendre l'eau impropre à la consommation ou imbuvable tellement les traitements pour la rendre potable sont lourds. On achète donc de l'eau de source ou minérale – qu'on va chercher dans les nappes profondes –, au point que les Français sont devenus les premiers buveurs d'eau embouteillée au monde. Bref, on n'en sort pas ! Résultat, à La Clusaz, comme dans beaucoup d'autres endroits, on cherche le précieux liquide à quelques dizaines... ou quelques centaines de mètres de profondeur.

Aravis

La Clusaz

Le Grand-Bornand

Manigod

Portrait

Chronique juridique

Chronique de la montagne

Livres

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :


Courrier des lecteurs
Nous avons reçu un courrier de M. Jean-Claude Rolland, propriétaire d’une résidence secondaire au Grand-Bornand, sur la suppression de la gratuité du forfait ski pour les seniors ; courrier d’abord envoyé au président de la SAEM des remontées mécaniques du Grand-Bornand en date du 13 janvier. M. Rolland souligne qu’il en fait plus un problème de principe que financier et pense qu’il n’est pas le seul à être choqué par cette mesure mesquine.

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander
6.50 € N°164
juin/Juillet 2024

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous