Sommaire du journal N°30 - Février/Mars 2002

Chers lecteurs,

Toutes les stations d'hiver – et d'été – se creusent la tête pour trouver des animations. Certes le fonds de commerce, c'est le ski et il faut investir, sans cesse, sur les pistes, les remontées mécaniques, les liaisons entre domaines, les canons à neige etc., car la concurrence est rude. Mais cela ne suffit pas et il faut animer la station. Et c'est là que l'imagination et le talent s'exercent car les fausses pistes sont
nombreuses. Doit-on importer des spectacles, "plaquer" des animations que les vacanciers de Paris, Lyon ou ailleurs pourront voir chez eux ? Doit-on se reposer sur un folklore local difficilement compréhensible pour les étrangers et lassant à la longue ? On peut dire que, de ce point de vue, les Bornandins sont des précurseurs. Le succès de 2 000 vaches pour l'an 2000, la conception originale de l'Espace Grand Bo, le projet Chant des montagnes, la future Maison du Reblochon en sont des illustrations remarquables. Le secret de ce succès est que les Bornandins ont su s'appuyer sur le patrimoine de leur montagne mais en le déclinant sur le mode ludique et artistique, tout en s'assurant de l'adhésion de la communauté locale. Simple à dire, pas facile à réaliser...

Aravis

La Clusaz

Le Grand-Bornand

Manigod

Livres

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous