Sommaire du journal N°51 - Août/Septembre 2005

Chers lecteurs,

La polémique autour de la carrière des Mésers semble s'éteindre. Le commissaire enquêteur a rendu un avis favorable, à la satisfaction des élus et des acteurs économiques, mais l'a assorti de nombreuses conditions environnementales qui ont rassuré les associations de défense de la nature. On serait tenté de dire : «Tout est bien qui finit bien !» On verra à l'usage. Les prix de l'immobilier, dans les Aravis, comme ailleurs, ont connu une hausse vertigineuse ces cinq dernières années au point que les agents immobiliers estiment qu'on a atteint la limite haute, du moins en ce qui concerne les chalets. Curieusement, à part les voisins suisses, la clientèle étrangère – contrairement à beaucoup d'endroits, en France, en montagne, sur le littoral ou dans la campagne – est peu présente dans le massif. Il est vrai que, comme l'avoue un agent immobilier, «ici, on ne court pas après les étrangers...» Une exception : Manigod où les Britanniques ont investi la commune, en raison sans doute de la force de conviction d'un citoyen anglais qui travaille dans l'immobilier. C'est peut-être d'ailleurs un Anglais –qui sait ? – qui prendra la suite du tabac-presse que la gérante veut céder après vingt ans de présence. La supérette qui vient de fermer, le tabac-presse qui veut céder, les Manigodins sont inquiets de voir le coeur du village déserté. On attend la relève.

Aravis

Le Grand-Bornand

Manigod

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :



Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous