Manigod - N°135 - Août/Septembre 2019

Le patrimoine entre deux gués

Après 25 ans à tenir la Maison du patrimoine, Anne Veyrat-Charvillon a décidé d’arrêter. Une décision qui a fait réagir des jeunes de la commune pour que l’activité perdure d’une façon ou d’une autre. D’un autre côté Paul Perrillat-Mercerot a créé l’association Vallée de Manigod, montagne vivante.

Même si elle ne veut pas d’éloges, Anne Veyrat-Charvillon a largement contribué à la mise en avant du patrimoine local. Durant 25 ans elle a tenu la Maison du patrimoine dans l’ancienne école du village avec l’aide de plusieurs bénévoles. «Anne a fait un énorme travail pour le patrimoine», résume Paul Perrillat-Mercerot. Elle a aussi interrogé et recueilli des témoignages d’anciens à une époque où ce n’était pas vraiment la mode. Anne Veyrat-Charvillon a écrit tant pour les Amis du val de Thônes que pour le bulletin communal manigodin, mais également des livres. «Je l’ai fait parce que ça m’intéressait, confie-t-elle. Je suis venue à Manigod depuis 1949. Les gens m’ont beaucoup raconté de choses. C’était normal de mettre en commun ce que j’ai appris.»

Fin 2018 elle a décidé de reprendre ses collections d’objets qui faisaient l’originalité de la Maison du patrimoine, de rendre ceux qui lui avaient été prêtés. Depuis lors un groupe de jeunes essaie de se structurer pour relancer l’activité. D’abord en passant par l’association «Vallée de Manigod, montagne vivante» de Paul Perrillat-Mercerot. «Pour le moment notre association est surtout attachée à alimenter un site internet que nous allons améliorer. Avec les jeunes nous sommes en pleine réflexion pour bâtir un projet.»

Pour animer le village l’association a réinstallé son exposition de photos Manigod d’hier et d’aujourd’hui, dont certains clichés sont très rares et très anciens. «Pour la Maison du patrimoine nous allons faire un appel et que ceux qui veulent nous prêter du matériel et des objets le fassent. Nous faisons aussi un appel à tous ceux qui ont des photos anciennes.» Après l’achat d’une caméra, l’association partira à la rencontre d’anciens pour des interviews afin de collecter des témoignages uniques.

L’association compte une quinzaine d’adhérents actifs, elle a organisé une veillée cet hiver, initiative qu’elle renouvellera. Elle participe aussi à la journée des Retrouvailles, le 20 octobre cette année, rassemblant 300 personnes, et où photos et films sont projetés.


Exposition de photos

Vallée de Manigod, montagne vivante propose son exposition Manigod d’hier et d’aujourd’hui dans les vitrines de l’ancienne épicerie au village jusqu’en octobre.

Les personnes intéressées par le patrimoine, voulant prêter des objets, peuvent prendre contact avec l’association ou Paul Perrillat-Mercerot (04 50 44 91 47). manigod-vallee-vivante.fr

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
De M. Pierre Baugey, habitant du Grand-Bornand, moniteur de ski, ancien conseiller technique et sportif de la Jeunesse et des Sports et ancien conseiller municipal.

Boutique
3.50 € Aravis
N°135
Août/Septembre 2019

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous