Sommaire du journal N°152 - Juin/Juillet 2022

Chers lecteurs,

On savait déjà, alors que les stations jouaient les prolongations fin avril, que la saison d’hiver serait exceptionnelle. Elle l’a été avec des scores comparables à la saison 2019-2020. Il reste à espérer que la saison d’été bénéficiera aussi à la montagne qui est la troisième destination des vacanciers après le littoral, choisi par les deux tiers des Français, et la campagne. Les observateurs de Savoie-Mont-Blanc ne souhaient pas que la crise sanitaire vienne de nouveau à se dégrader mais ils font remarquer que, dans ce cas-là, les vacanciers choisiraient la montagne qui devient alors, avec ses balades et ses randonnées, une « valeurre fuge ».

L’infatigable Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), à qui l’on doit tant, s’inquiète de ce qu’ils appellent les « bloqués techniques ». Il s’agit de personnes auxquelles ils prêtent secours alors qu’ils ne sont pas blessés mais qui, en raison d’une impréparation manifeste, ne peuvent ni avancer ni reculer. Il est plus simple d’appeler avec son téléphone portable que de se préparer correctement à une course en montagne ou simplement de savoir en être capable.

Les gendarmes dénoncent aussi la vitesse excessive de certains skieurs qui ont provoqué des collisions très graves. En cause notamment le matériel « qui ski tout seul » qui est utilisé par des skieurs qui n’ont pas forcément le niveau pour gérer leur descente...

En dehors de ces remarques qui devraient relever du simple bon sens, le PGHM a tiré le bilan d’une saison marquée par des missions dramatiques qu’on rappelle ici (page 8).

Claude Fouchier

Revue de web

Loisirs

Montagne

Aravis

Haute-Savoie

La Clusaz

Le Grand-Bornand

Manigod

Saint-Jean-de-Sixt

Livres

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :


Courrier des lecteurs
Faisant suite à l’ouverture de l’enquête publique concernant la révision partielle du schéma de cohérence territoriale (SCoT) sous l’égide de la Communauté de communes des vallées de Thônes, qui s’est déroulée du 7 décembre au 8 janvier, nous avons reçu un courrier de Madame Catherine Garrigue de Jouars-Pontchartrain (78) et résidente au Grand-Bornand. Il s’agit d’une lettre envoyée à la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne.

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous