Sommaire du journal N°154 - Octobre/Novembre 2022

Chers lecteurs,

Il y a quelques années, dans ce pays où le reblochon est roi, les résidents secondaires pratiquaient l’autodérision en se baptisant les « vaches à lait » du territoire. On n’en est pas loin encore aujourd’hui où la taxe d’habitation est imposée aux seuls résidents secondaires. Une « injustice » dénoncée par la dynamique association des propriétaires de résidences secondaires de La Clusaz (ARLC), présidée par Mireille Sertout, qui a tenu son assemblée générale cet été. Le principal point évoqué a été celui de la retenue collinaire de la Colombière sur le plateau de Beauregard dont l’association a combattu le projet présenté. « Le point vital c’est l’eau potable, a martelé la présidente, mais cette ressource ne représente qu’un tiers de la capacité de la future retenue collinaire. Les trois-quarts seront utilisés pour fabriquer de la neige artificielle. » Le préfet de Haute-Savoie n’avait pas encore arrêté la décision qu’il vient de prendre, le 20 septembre, en autorisant la retenue collinaire de la Colombière au grand dam de la plupart des associations environnementales qui, comme l’ARLC, peuvent admettre que le besoin premier est bien l’eau potable mais surtout pas la fabrication de neige de culture. On lira, dans ce journal, les réactions. Jusqu’à la création d’une ZAD de jeunes, perchés dans les arbres pour s’opposer au défrichement...

Claude Fouchier

Revue de web

Loisirs

Montagne

Aravis

Haute-Savoie

La Clusaz

Le Grand-Bornand

Manigod

Saint-Jean-de-Sixt

Livres

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :


Courrier des lecteurs
Nous avons reçu un courrier de M. Jean-Claude Rolland, propriétaire d’une résidence secondaire au Grand-Bornand, sur la suppression de la gratuité du forfait ski pour les seniors ; courrier d’abord envoyé au président de la SAEM des remontées mécaniques du Grand-Bornand en date du 13 janvier. M. Rolland souligne qu’il en fait plus un problème de principe que financier et pense qu’il n’est pas le seul à être choqué par cette mesure mesquine.

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous